Comment faire le bon choix d’adoucisseur ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Ces dernières années, le traitement de l’eau est devenu un véritable business. Il existe, en effet, pas mal de matériels relatifs à cela et qui sont proposés à des prix alléchants. L’adoucisseur fait partie de ces conceptions ingénieuses. Et, parfois on trouve des propositions mirobolantes pour inciter à l’achat de cet équipement.
En fait, ce genre d’appareil conçu pour le traitement de l’eau est idéal, dans un sens où il permet d’avoir accès à de l’eau de robinet sans calcaire et sans pesticide. En dehors de cette garantie, ça reste à vérifier.

« Écologique » ou « bio »

Un adoucisseur est généralement constitué de deux éléments complémentaires : la résine minérale et le bac à sel régénérant. De ce fait, sa fonction principale se limite par la suppression de calcaire. Cette option aura pour avantage d’éviter les problèmes de corrosion des sanitaires et des électroménagers, ainsi que d’économiser sur les détergents pour la lessive et la vaisselle. Le matériel contribue alors, en partie, à la protection de l’écosystème. Toutefois, cet avantage ne devrait pas servir d’argument pour garantir que l’appareil est 100% écologique.
Par ailleurs, il faut oublier les propos fallacieux que les adoucisseurs peuvent également être « bio », parce qu’il n’effectue qu’une transformation biophysique de l’eau. En effet, cela serait trahir la technologie et le mode de fonctionnement spécifique de l’appareil, car cette transformation est effectuée par des électrodes. Cela dit, ce support de traitement de l’eau a besoin d’une alimentation électrique pour sa mise en marche.

Installation sur-mesure

Les différents types d’adoucisseur sont normalement vendus avec plusieurs références en ce qui concerne leurs détails techniques. Ainsi, la taille de la résine ne devrait pas dépasser de 18 à 20 litres. Au-delà de ce volume, le fonctionnement de l’appareil dans toute sa totalité doit être réétudié. Sinon, il pourrait y avoir des risques de projection d’eau ou de débit mal contrôlé. Une résine de 18 à 20 litres effectue alors une régénération sur une espace de 4 jours à une semaine. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il y a probablement un mauvais paramétrage au niveau du réceptacle.
Pour éviter toutes ces incidences, il est donc toujours profitable de bénéficier d’un adoucisseur d’eau avec une possibilité d’installation sur-mesure après l’achat du matériel. Toutefois, cela ne devrait pas coûter un prix exorbitant. Souvent, les magasins et les distributeurs d’adoucisseur proposent des services de privilège pour la mise en service, ainsi que la mise en place de l’équipement.
La performance et la fiabilité de fonctionnement sont, de ce fait, les principaux critères d’un adoucisseur de bonne qualité. On pourrait éventuellement avancer des avantages supplémentaires, comme le fait d’éliminer les bactéries. Cependant, il vaut mieux préserver le rôle essentiel de l’appareil, qu’est le traitement anti-calcaire de l’eau de robinet. Finalement, la mairie fournit également des documents d’information ainsi que diverses orientations pour un investissement rentable en ce qui concerne le traitement de l’eau. Il est même possible que les autorités publiques proposent notamment des marques et des modèles de référence d’adoucisseurs d’eau, selon les besoins et les exigences des ménages.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »